Semez, jardinez et dégustez en toute sécurité

Saviez-vous que jardiner est bon pour l’esprit, le corps et l’âme ? On attribue d’ailleurs plusieurs bienfaits pour la santé physique et mentale liés au jardinage, notamment de passer du temps à l’extérieur, de faire de l’exercice et d’augmenter notre estime personnelle en voyant le fruit de nos efforts prendre racine et croître. En plus, c’est une activité que l’on peut faire en famille.

Que vous ayez un gros ou un petit jardin, sur votre balcon, votre toit, dans votre cour ou en communautaire, des conseils de sécurité sont indiqués afin de mieux profiter de cette activité et de votre récolte. Vous pourrez ainsi éviter des désagréments liés à l’utilisation d’outils mécaniques ou de produits chimiques, à l’exposition au soleil ou encore aux intoxications alimentaires.

Conseils pour profiter du jardinage en toute sécurité

Il fait beau, il fait chaud, mais attention au soleil et aux piqures d’insectes

Le soleil est un allié de la santé : il nous procure plusieurs effets bénéfiques tant pour le corps et l’esprit. Mais une surexposition au soleil peut avoir des effets négatifs dont les coups de soleil et le cancer de la peau font partis. C’est pourquoi il est important d’appliquer un écran solaire lors de nos sorties extérieures. Il faut privilégier un écran solaire à large spectre et résistant à l’eau avec un facteur de protection solaire d’au moins 30 FPS. Si possible, il ne faut pas s’exposer directement au soleil entre 11 h et 15 h puisqu’il est à son plus fort. Également, choisir des lunettes de soleil qui offrent une protection contre les rayons UVA et UVB est essentiel. Et finalement, un chapeau et des vêtements amples de couleur pâle et au tissage serré (p. ex., polyester et nylon) qui couvrent les extrémités du corps vous protégeront du soleil et des piqures d’insectes.

Pour en savoir plus sur la protection au soleil, cliquez ici 

Il est également recommandé d’utiliser un insectifuge qui aide à se protéger des piqures d’insectes comme les moustiques, les puces, les tiques et les mouches noires qui peuvent transmettre des maladies telles que le virus du Nil occidental ou la maladie de Lyme. On doit s’assurer d’utiliser un insectifuge qui est autorisé par Santé Canada. On reconnaît ces produits par leur numéro d’homologation qui figure sur l’étiquette. L’étiquette donnera également le mode d’emploi du produit.

Pour en savoir plus sur les insectifuges, cliquez ici

Être bien outillé et informé

Quel que soit le produit ou l’outil de jardinage que vous utilisez, celui-ci possède une étiquette et un mode d’emploi. Suivre les instructions du mode d’emploi assure une meilleure utilisation du produit et une réduction des risques pour la santé et l’environnement. N’oubliez pas de porter les vêtements et accessoires appropriés.

Si vous avez des organismes nuisibles dans votre jardin, nous vous suggérons d’abord d’examiner les solutions de rechange possibles aux pesticides et de mettre en place une lutte intégrée, c’est-à-dire une lutte plus écologique, économique et proactive. Si vous en venez à utiliser un pesticide, assurez-vous aussi que le produit ait son numéro d’homologation et que vous respectez les directives inscrites sur l’étiquette.

Finalement, il est recommandé de garder les produits dans leur emballage d’origine afin de conserver les informations de l’étiquette notamment concernant l’utilisation, l’entreposage et l’élimination du produit.

Pour en savoir plus sur les conseils de jardinage, cliquez ici

Suivez les liens pour en savoir plus sur

De retour dans la maison

Lorsque vous revenez dans la maison, veillez à enlever vos chaussures ayant servi au jardinage afin de ne pas faire entrer la terre et autres possibles contaminants extérieurs dans la maison.

Il est également important de se laver les mains afin d’éliminer complètement les germes et les particules de terre.

Pour en savoir plus sur le lavage des mains, cliquez ici

Des conseils pour profiter des récoltes en toute sécurité

Avant de goûter, on doit nettoyer!

Lors de la culture et de la récolte, même si celle-ci est faite dans votre jardin, les fruits et légumes peuvent être contaminés par le sol, l’eau contaminée, des animaux sauvages ou domestiques ou encore du fumier mal composté. C’est pourquoi il est important de toujours bien laver les fruits et les légumes avec de l’eau courante froide. Il n’est pas nécessaire d’utiliser un nettoyant pour fruits et légumes ni de les laisser tremper dans un évier rempli d’eau.

Après la récolte, on doit faire un tri et se départir des fruits et légumes qui sont meurtris, pourris ou qui dégagent une odeur de moisi. Il est aussi recommandé de jeter les feuilles extérieures dans le cas des légumes-feuilles et les feuilles jaunes, brunes ou tachées de noir dans le cas des fines herbes.

Pour en savoir plus sur la salubrité des fruits et légumes, cliquez ici

Bien conserver vos récoltes… en conserve

Les aliments en conserve doivent être préparés de façon adéquate, car ils peuvent causer une intoxication alimentaire comme le botulisme. Le botulisme est une maladie qui survient après avoir consommé des aliments mis en conserve ou en bouteille qui ont été mal préparés.

Avant de commencer la mise en conserve, il faut préparer son équipement incluant des bocaux en verre, des couvercles métalliques, des anneaux métalliques, une marmite d’eau bouillante ou une marmite autoclave. Il est aussi important de déterminer si les aliments sont très acides (p. ex., les tomates) ou peu acides (p, ex., les betteraves et l’ail), puisque la méthode de préparation va différer, notamment en ce qui concerne le choix de la marmite.

Une fois installé, on doit suivre les 4 étapes suivantes afin de faire de nos conserves un succès sécuritaire :

Nettoyage 

Il est important que notre espace de travail et nos mains soient propres et que nos fruits et légumes soient lavés.

Équipement sécuritaire et recettes

L’utilisation du bon équipement est essentielle : on ne doit pas réutiliser de vieux couvercles hermétiques, même s’ils semblent en bon état. Au même titre, il est important de respecter les directives des recettes notamment au sujet de la taille des bocaux, de la quantité d’ingrédients et de la mesure de remplissage.

Cuisson

La mise en conserve et en bouteille nécessite une attention particulière pour l’étape de cuisson, car la toxine de la bactérie responsable du botulisme se développe en l’absence d’oxygène. C’est pourquoi suivre toutes les étapes d’une recette et privilégier les recettes récentes et éprouvées sont de judicieux conseils à mettre en pratique.

Entreposage

Il est suggéré d’étiqueter et de dater vos conserves, ainsi que de les entreposer dans un endroit frais et sec.

Si vous choisissez de conserver vos légumes ou vos fines herbes dans l’huile, il importe de les garder au réfrigérateur et non à la température de la pièce afin de ralentir la croissance bactérienne et de les consommer au cours de la semaine suivant la préparation.

Finalement, ne jamais consommer d’aliments dans des conserves ou des bouteilles qui sont endommagées, qui coulent ou dont les extrémités sont gonflées. Dans le doute, jetez-les!

Pour en savoir plus sur la mise en conserve, cliquez ici

Pour en savoir plus sur les légumes et fines herbes dans l’huile, cliquez ici

Maintenant que vous maîtrisez les règles de sécurité, il ne reste plus qu’à débuter votre jardin! Et pourquoi ne pas en profiter pour faire la découverte de nouveaux fruits et légumes.  Bonne saison et bonne récolte !

Santé Canada
Santé Canada est le ministère fédéral responsable d'aider les Canadiennes et les Canadiens à maintenir et à améliorer leur santé, tout en respectant les choix individuels et les circonstances. Santé Canada s'est engagé à améliorer la vie de tous les Canadiens et à faire du Canada l'un des pays où les gens sont le plus en santé au monde, comme en témoignent la longévité, les habitudes de vie et l'utilisation efficace du système public de soins de santé.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest