Manger bio comme source d’énergie au quotidien!

L’alimentation biologique a la cote depuis plusieurs années : légumes, fruits, œufs, volailles, viande, grains céréaliers, chocolat et plusieurs produits usuels comme le pain, le jus et certains condiments en sont de bons exemples. Ceux-ci sont désormais facilement accessibles dans les supermarchés.

Plusieurs transformateurs alimentaires emboîtent le pas, comme Bon Matin qui vient de lancer le nouveau pain biologique tranché mince 22 céréales et graines Bon MatinMD La mie BIOMC avec seulement 60 calories par tranche. L’alimentation biologique se vante d’être plus saine, nutritive, écologique et savoureuse, mais des bienfaits insoupçonnés peuvent aussi aider à améliorer votre humeur et vos niveaux d’énergie. Voyons-y plus clair.

L’alimentation bio et la santé

Bien que les scientifiques ne s’entendent pas tous sur les impacts positifs sur la santé humaine d’une alimentation biologique, les études démontrent que certains produits biologiques contiennent effectivement des niveaux plus élevés de certains nutriments, dont le phosphore[1] et plusieurs autres antioxydants[2]. Comme les effets sur la santé humaine ne sont pas déterminés que par les différences dans le contenu nutritionnel d’un aliment versus un autre, il incombe d’aller voir ce qu’en pensent les consommateurs qui sont réellement les experts de leur propre état de bien-être.

Certes, lorsque sondés, les participants de telles études s’entendent sur les aspects environnementaux (c.-à.d. l’utilisation de pesticides) et organoleptiques (c.-à.d. le goût supérieur des aliments biologiques vs. réguliers). Une étude menée aux Pays-Bas a montré que les adeptes d’une alimentation biologique ont signalé avoir une meilleure santé générale. 70 % d’entre eux avouent se sentir plus énergique et 30 % disent voir un effet positif sur le bien-être mental[3]. Faire le bon choix pour eux et la santé de la planète fait du bien au moral!

Parmi les autres avantages perçus, notons une amélioration des fonctions de l’estomac et des intestins (24 %), une amélioration de l’état de la peau, cheveux et/ou ongles (19 %) et amélioration de l’état de satiété (14 %).

Plusieurs hypothèses sont mises de l’avant pour expliquer pourquoi les gens ont tendance à se sentir plus énergiques en optant pour une alimentation biologique. Il est avancé que la transition s’accompagne souvent d’aliments plus frais et de plusieurs autres changements dans les habitudes alimentaires et les habitudes de vie, tout en favorisant un mode de vie plus actif.

De plus, le fait de se tourner vers des aliments biologiques démontre déjà un souci de la part des consommateurs pour la santé et le bien-être. Les consommateurs sont plus conscients de leur choix et l’alimentation biologique n’est qu’une autre étape dans leur processus. Cela mène bien souvent à une alimentation dite consciente. Tous ces changements peuvent également affecter la composition de l’alimentation et le nombre de calories consommées. À titre d’exemple, un des répondants a dit manger moins de viande. Les gens font donc plus attention à ce qu’ils mettent dans leur assiette.

Bref, la consommation d’aliments biologiques est souvent influencée par un mode de vie globalement plus sain et plus holistique comprenant une alimentation saine et du sport[4]. Ces facteurs peuvent contribuer à procurer plus d’énergie.

Voici quelques inspirations pour inclure davantage d’aliments biologiques dans votre alimentation :

Bref, si vous apportez des changements à votre alimentation, soyez patient. Cela peut prendre deux à trois semaines pour voir une amélioration des niveaux d’énergie. L’alimentation biologique s’inscrit donc plus dans un continuum d’amélioration des habitudes de vie plutôt qu’une « prescription » garantissant des effets immédiats et miraculeux. Faites-le d’abord pour vous et votre bien-être et pour celui de la planète.

[1] Smith-Spangler, C., Brandeau, M. L., Hunter, G. E., Bavinger, J. C., Pearson, M., Eschbach, P. J., … & Bravata, D. M. (2012). Are organic foods safer or healthier than conventional alternatives? A systematic review. Annals of internal medicine, 157(5), 348-366.

[2] Barański, M., Średnicka-Tober, D., Volakakis, N., Seal, C., Sanderson, R., Stewart, G. B., … & Leifert, C. (2014). Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses. British Journal of Nutrition, 112(5), 794-811.

[3] van de Vijver, L. P., & van Vliet, M. E. (2012). Health effects of an organic diet—consumer experiences in the Netherlands. Journal of the Science of Food and Agriculture, 92(14), 2923-2927.

[4] Goetzke, B., Nitzko, S., & Spiller, A. (2014). Consumption of organic and functional food. A matter of well-being and health?. Appetite, 77, 96-105.

Partager

Docteur en nutrition et porte-parole de Bon Matin

Infolettre

Recevez les nouvelles, primeurs, concours de l’Expo Manger Santé et Vivre Vert

Merci pour votre intérêt! Vérifiez vos courriels pour confirmer votre inscription.